Quel avenir post-industriel?

Un parc métropolitain pour la reconquête écologique de nos ports urbains
25 March 2021, 17:30 - 19:00   —  
Conferences
Conférenciers
  • Rima BOUNEMER
    Architecte-urbaniste chez Ema – Eric Maria architectes
  • Killian WORRETH
    Architecte chez Atelier Descombes et Rampini, Genève
Répondant
  • Frédéric PITAVAL
    Ingénieur spécialisé dans l’environnement et les écosystèmes aquatiques
    Actuellement à la direction de l’association id·eau, imagination durable pour l’eau douce basée à Lausanne, Suisse. Il porte sur nos territoires une sensibilité liée aux régimes hydrologiques et développe de nombreux projets de transition, qui traitent de l’agriculture urbaine et la perméabilisation des sols en passant par l’aquaponie et la revitalisation des rivières.
Inscriptions sur Zoom

Cliquez ici!

 

Quel avenir post-industriel?
Un parc métropolitain pour la reconquête écologique de nos ports urbains

Depuis des siècles l’Homme cherche à domestiquer ses territoires, et une chenalisation systématique lui permet de maîtriser un élément dangereux mais vital, la rivière. Cette rationalisation de ses cours d’eau apporte aujourd’hui de nouveaux problèmes, liés à la pression du changement climatique sur les régimes hydrologiques européens, et le régime suisse. Le fleuve du Rhin, qui naît des Alpes suisses, est un cas représentatif de cette situation généralisée en Europe, car non seulement l’approvisionnement en eau, mais également la navigabilité d’une des régions économiques les plus riches au monde est mise en péril.
Les impacts territoriaux de ces faits sont directement lisibles dans nos territoires, quand les ports urbains sont délocalisés sur les rives encore vierges et naturelles du fleuves. Mais ce colonialisme ancestral se doit aujourd’hui d’être remis en question et l’énergie grise investie dans nos bassins portuaires ne peut être abandonnée. L’hypothèse de projet devient alors une tentative de conciliation des espaces portuaires avec des espaces publics et écologiques de qualité, tout en répondant aux enjeux de densification de la ville de Bâle, étudiée à titre d’exemple. En résulte alors un projet de parc métropolitain s’adressant à la transition écologique.