Le facteur construction

DESIGN MASTERCLASS – Partie 4 – du 9 juin au 7 juillet

Le facteur construction

jeudi 9 juin | 14h-18h

Peter Droege, Expert en durabilité urbaine, Dir. LISD

méthodes pour des villes décarbonées

Notre quête est l’instauration d’une culture du design qui a pour objectif même la guérison et la subsistance de la capacité de survie de la planète. Cette vision est encore utopique pour certains, mais est devenue réalité pour beaucoup d’autres. Les quatre domaines habilitants de la conception régénératrice, de la technologie, de la finance et de la planification informent cette session intensive – créer notre habitat collectif tout en travaillant à soutenir l’habitabilité planétaire.
Cette session englobe les 17 objectifs de développement durable et poursuit le RCP 0 et le SSP 1. Ce sont les caractéristiques de l’enseignement et de la pratique de l’Institut du Liechtenstein pour le développement stratégique: www.eurisd.de; www.eurisd.org; www.uet2.com.

peter-droege_photo
Mercredi 15 Juin | 15h-17h

Paola Viganò, urbaniste, directrice de Habitat Research Center, EPFL

La transition écologique de la métropole horizontale. Le cas du Grand Genève

Texte à venir

Mercredi 15 Juin | 17h-19h

Sarah Barth, architecte, Atelier für Architektologie

La réinvention de la modernité

La crise climatique et la perte de biodiversité sont les problèmes les plus graves de notre époque. Le secteur de la construction est responsable pour une grande partie du changement climatique provoqué par les êtres humains. Par conséquent, nous, les architectes avons la possibilité, et l’obligation, de réellement faire une différence pour les futures générations dans notre pratique professionnelle. La durabilité doit devenir un critère important dans la prise de décision à tous les niveaux. Il en résulte
de nouvelles manières et stratégies pour concevoir des projets architecturaux.

jeudi 30 Juin | 17h-19h

Duncan Baker-Brown, architecte, Université de Brighton

Designer à l'âge de l'urgence

Dans l’effort de produire une ville décarbonée, l’utilisation de l’énergie grise intégrée dans la matière déjà utilisée pour la construire est une méthode indispensable. Nous allons voir comment on peut aborder ce défi à travers des exemples conduisant à la conception d’une nouvelle économie de la construction.

Jeudi 30 juin | 17h-19h

Werner Sobek, Université de Munich

Construire pour plus avec moins – et sans émissions

Aujourd’hui, il est plus important que jamais de montrer la voie vers une construction zero carbone, face à l’image faussement brillante de l’architecture et de la vie mondiales. Pour éviter une augmentation catastrophique de la consommation de ressources et de matériaux afin de le maintenir le niveau de vie occidental et l’augmentation catastrophique des températures moyennes qui en découle, il convient d’inventer une nouvelle façon de construire : plus économique, plus légère et plus intelligente. Le cours présente quelques projets inventifs et tournés vers l’avenir.

werner
Mercredi 6 juillet | 14h-16h

Philippe BIHOUIX, directeur général d’AREP, agence d’architecture pluridisciplinaire

Métropoles "vertes", un espoir fou?

Emissions de CO2, consommation de ressources, étalement urbain: la «fabrication» des villes est largement insoutenable. Comment «réinscrire» les villes dans les limites planétaires? La densification porte son lot de contraintes; l’écoconstruction a ses limites, notamment en biomatériaux; la smart city n’adoucit pas le bilan métabolique des villes, face aux risques d’effets rebond et d’impact des dispositifs numériques. Même ultra-technologisées, même «renaturées», les métropoles risquent fort de n’être jamais ni neutres (en carbone), ni «vertes».

C’est le levier du moins construire, avant celui du mieux construire, qu’il va falloir activer: en exploitant toutes les potentialités du patrimoine existant, en réhabilitant, en rendant la ville adaptable aux profonds changements à venir; mais aussi en revisitant profondément l’aménagement du territoire, la répartition des populations, des services et des emplois. Les métropoles ne doivent plus attirer et grandir, mais essaimer, vers les villes moyennes, les bourgs et les villages.

AREP Bihouix N&B vignette
jeudi 7 juillet | 14h-17h

Panos Mantziaras, directeur de la Fondation Braillard Architectes

Session de coordination

Dernière session de coordination.,

jeudi 7 juillet | 17h-18h

Winy Maas, architecte, fondateur et partenaire de l’agence d’architecture MVRDV, Rotterdam

En route pour Ecotopia: comment l'urbanisme peut conduire à un monde positif en carbone

En cette ère de changement climatique, nous avons besoin d’espoir et d’action. L’urbanisme peut montrer des solutions pour remplacer notre monde alimenté par les combustibles fossiles en des régions positives en carbone et plus orientées vers le local. À travers la consultation international Luxembourg in Transition, nous avons découvert comment la beauté de la campagne peut dessiner le futur, comment un nouvel esprit dans les villages, les plaines et les vallées peut mener au changement et un avenir positif en carbone. La démarche luxembourgeoise peut-elle devenir un modèle pour l’Europe?